une main trop tôt retirée
ou l’usure de l’attente

l’éclair d’un uppercut verbal
tel du sel sur plaie vive

juste une danse
fauve... incantatoire
une arabesque froissée

une houle chaotique
une brèche où la vie pénètre la nuit fœtale
jusqu’à l’ultime porte

juste assez pour nous meurtrir…
.
.
 
 .
AGNES SCHNELL
.
 
.
 .

JayaSuberg131

Oeuvre Jaya Suberg