J’allai à Paris, assoiffée
Et je faillis mourir,
tellement j’avais soif.
Mais
c’est peut- être parce que je brûle dans mon feu,
Que je mourus et renaquis à Paris,
accrochée à la vie, au gré du vent, obstinée comme l’aurore.
Paris, que j’aime tant.
J’aime sa dignité de fleur sauvage
et sa fierté d’aurore.
Mes pas dans ses rues ne furent point des pas
Mais des traces, un sillon,
une interrogation, une confiance, et ces yeux-là.
Et Paris me fit resurgir, verdoyante.

.

CRISTINA CASTELLO

 

.

van-gogh-vue-depuis-montmartre 2

Oeuvre Vincent Van Gogh