jeudi 13 décembre 2012

AGNES SCHNELL

Nous illettrés de l’âme forts de nos évidences encroûtés d’habitudes nous sommes toujours au seuil d’une histoire dans le rugueux sans issue. Mourir ce n’est peut-être qu’une mue un abandon des boues une altération de la lumière et des mots… pour d’autres. . . AGNES SCHNELL   .    
Posté par emmila à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,