Il y a plus nu que la nudité. C’est l’angoisse. L’angoisse qui déchire soudain un regard me fait l’impression, quand elle surgit soudain et monte dans ce corps, d’une nudité plus impudique que la nudité elle-même. Parce que la nudité dévoile le corps tandis que l’angoisse dévoile l’identité et, derrière l’identité, son absence d’enracinement dans le corps.

L’angoisse est la seule nudité impudique de l’humanité.
Tout le reste est dénudation.

.

PASCAL  QUIGNARD

 

.

 

bruno de cuyper2

Photographie Bruno de Cuyper