Frémissement d'un rideau immense, voile dressée qui accapare tout l'horizon, drap, linceul (de qui ? le nôtre ?) dont les plis sont devenus mouvants. Quel corps s'anime-t-il derrière la surface blanche qui sépare deux mondes, tel l'épiderme du fleuve au contact de deux éléments ?

L'enfant est apparu, d'où sortait-il ? je ne l'ai jamais su. Il jouait d'une petite flûte. Au fur et à mesure qu'il avançait sa mélodie, le grand rideau ondulait davantage. A la fin il se fendit du haut jusqu'en bas. Ici ce n'était plus Amphion, le demi-dieu qui construisait une cité au son de la lyre, mais un humble et sa flûte – et l’étoffe de l'univers s'est déchirée.

 

! DIAMON~11

 

PIERRE ETIENNE

" ciels sans nombre "... 1981

Les Presses de Taizé.

 

! DIAMON~11

 

concertchat 2