samedi 29 décembre 2012

LA NUIT ERRANTE...Extrait

"  Enfant, je n'ai reçu aucun don sauf celui des flâneries, de la lenteur et de l’observation. Tous trois allant d'ailleurs de concert. Je n'ai reçu rien d'autre que ces trois flèches dans le coeur. Trois flèches pour mon arc, trois flèches pour sa corde d'amour. Qui vibre de temps à autre. Puis a surgi une immense catastrophe qui m'a projeté dans le sombre et le clair, la transparence absolue et l’obscurité totale. Très jeune, l'on m'a arraché le coeur et on ne me l'a jamais rendu, ou bien sous une autre forme, inconnue... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 29 décembre 2012

LE GRONDEMENT SOURD...

Le silence comme une maladie Le silence comme une porte close Le silence comme la vie en retenue Le silence comme une échappée de plomb Les mots pour guérir les "on dit"  Les mots qui soignent les non dits Les mots qui étranglent l'absence Les mots pour exploser le silence. .   TOM  B.   .        
Posté par emmila à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 29 décembre 2012

FERNANDO PESSOA

Penser au sens intime des choses, C’est comme de penser à la santé Ou d’apporter un verre à l’eau des fontaines. L’unique sens intime des choses Est qu’elles n’ont pas de sens intime du tout. Je ne crois pas en Dieu car je ne l’ai jamais vu. S’il voulait que je croie en lui, Sans nul doute il viendrait me parler Et entrerait chez moi par la porte En me disant, Me voici! Mais si Dieu est ceci: les fleurs et les arbres Et les monts et le soleil et le clair de lune, Alors je crois en lui, Alors je crois en lui à toute heure, Et ma vie... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 29 décembre 2012

MAURICE BLANCHARD

Il y eu promesse de mariage entre la neige et le vent. La neige et le vent échangèrent leurs anneaux et le navire ganté de givre entra lentement dans la cérémonie des amours. Il entra lentement dans la saison des attendrissements. Le bonheur est immobile sur la crème d'un nuage, c'est une lumière qui gèle et qui casse. C'est un buisson de lys avec des serpents violets qui se glissent entre le crépuscule et la mer, qui se glissent dans l'herbe sanglante du crépuscule. Le fouet claque et déchire la neige du premier amour. Le repos du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,