Quand j’étais un p’tit gars

Que je récitais à haute voix

Et à tue-tête

Mes leçons d’histoire

Avec fierté je répétais

Nos ancêtres les Gaulois



Quand je n’étais qu’un gamin

Je connaissais Gengis Khan

Les Goths et les Visigoths

Je pouvais parler d’Attila le Hun

Comme si je l’avais suivi

Sur les champs de bataille

La guerre de Troie

Avec le feu dans le camp des Grecs

N’avait pas de secret pour moi.

J’étais donc un p’tit gars brillant

Mais je ne connaissais pas Toussaint Bréda

Le génie de la race

Je n’avais jamais entendu parler

Du grand Jean-Jacques Dessalines

Alexandre Pétion et Henri Christophe.

Les boulets sont des poussières

De Capois Lamort

J’étais p’tit gars

Je ne connaissais pas

Dumarsais Estimé

L’illustre paysan de Verrettes

Et depuis, les années ont passé

J’ai appris à connaître

Me Seymour Pradel

Le prince de la jeunesse

Me François Moïse

Fleuron du Barreau

De Port-au-Prince

Martin Luther King

Qui avait un rêve

Jacques Roumain

Gouverneur de la rosée

Nelson Mandela

Le pourfendeur de l’apartheid

Barak Obama



J’ai connu la dictature

La plus obscurantiste

J’ai vécu l’exil qui est impie

Je me suis enfui

Pour sauver ma peau

Je ne suis donc plus un p’tit gars

Je rêve pour mon pays

De reconstruction et de refondation

Je ne suis plus un gamin

Je connais mon arbre généalogique

Qui me renvoit

Au premier colon géniteur

Mais, mon arrière grand-mère

La superbe Négresse

Engrossée malgré elle

Motus et bouche cousue !



J’en sais des choses maintenant

Et pas des moindres

Pourtant l’essentiel me fait défaut

A moi et à tous les gamins

Qui ne sont plus des p’tits gars

L’essentiel pour eux et moi

C’est d’être en tout temps

Et en tous lieux

Des Haïtiens à part entière.

 

! DIAMON~11

 

SERGE H. MOÏSE

 

! DIAMON~11

 

HAITI