mardi 8 janvier 2013

II POESIA VERTICAL

Una escritura que soporte la intemperie, que se pueda leer bajo el sol o la lluvia, bajo el grito o la noche, bajo el tiempo desnudo. Una escritura que soporte lo infinito, las grietas que se reparten como el polen, la lectura sin piedad de los dioses, la lectura iletrada del desierto. Una escritura que resista la intemperie total. Una escritura que se pueda leer hasta en la muerte.   .   ROBERTO JUARROZ   .  
Posté par emmila à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 8 janvier 2013

POESIE VERTICALE II

Une écriture qui supporte l'intempérie, qui puisse se lire sous le soleil ou la pluie, sous la nuit ou le cri, sous le temps dénudé . Une écriture qui supporte l'infini, les crevasses qui s'étoilent comme le pollen, la lecture sans pitié des dieux, la lecture illettrée du désert .   Une écriture qui résiste à l'intempérie totale . Une écriture qui puisse se lire jusque dans la mort .    .   ROBERTO JUARROZ   .  
Posté par emmila à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 8 janvier 2013

LES DENTELLES DE MONTMIRAIL

Au sommet du mont, parmi les cailloux, les trompettes de terre cuite des hommes des vieilles gelées blanches pépiaient comme des petits aigles. Pour une douleur drue, s’il y a douleur. La poésie vit d’insomnie perpétuelle. Il semble que ce soit le ciel qui ait le dernier mot. Mais il le prononce à voix si basse que nul ne l’entend jamais. Il n’y a pas de repli ; seulement une patience millénaire sur laquelle nous sommes appuyés. Dormez désespérés, c’est bientôt jour, un jour d’hiver. Nous n’avons qu’une ressource avec la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 8 janvier 2013

VENTS DES PRESENCES/ VIENTOS DE PRESENCIAS...Extrait

Chaque révolte radicale, c’est à dire non négociable, se fait dans une présence d’immanence au tout. Cette dimension ontologique du soulèvement est inaliénable, les fers ou la mort n’ont pas de prise, puisqu’il s’agit pour la conscience humaine d’une entrevue avec l’absolu de sa liberté et sa proximité avec l’infini. Cet engagement total pour s’arracher aux médiations ténébrales du discours dévoile les horizons comme des seuils et non comme des images d’infini La révolte pure montre les emplacements de l’invisible dans... [Lire la suite]
mardi 8 janvier 2013

DONNANT, DONNANT...Extrait

L'air la prend par la taille Le reste amoureux lui souffle les joues Un tourneur peu visible achève ses bras L'entour règle sa ronde sur ses hanches Elle transpose la douceur dont les murs sont capables Les choses s'arrangent comme ses femmes de chambre Elle resserre la douceur dont sont capables les couleurs Sa taille est l'horizon ses jambes les chemins ses bras le ciel Sa taille la lisière ses bras la perspective Le vide lui fait des ailes Les couleurs ses habits préparés sur les chaises son corset attentif ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,