J’ai vu des beautés immenses et délicates
Dîné dans des palais éblouissants de capitales tribales
Et dormi entre le ciel et le sable du Takla Makan
Je me suis fait l’ambassadeur de rois guerriers.

J’ai rencontré des mongols aux poings effroyables
Et des pêcheurs de perles mi-hommes mi-poissons
J’ai glissé mes mains sous des voiles interdits
Touché l’intouchable.

Et vécu les nuits sublimes du cantique des cantiques
J’ai dompté des chevaux Kirghiz
Franchi le toit du monde et écouté le Dalaï Lama.

J’ai coupé le santal de Mysore
Incisé le pavot d’Anatolie
Et broyé le safran du Madhya Pradesh
Je me suis enivré dans le jardin de roses du poète Saadi.

J’ai tourné jusqu’au vertige avec les derviches de la corne d’or
Et volé comme un aigle avec un vieux shaman à moitié fou
Je connais l’odeur du suint et du cuir, des palais et des temples
L’odeur de toutes les épices, l’odeur de tous les aphrodisiaques
Et celle de la peau des femmes et celle de la peau des hommes.

Je suis riche, riche, incomparablement riche de ce que j’ai vécu.

.

 

YVES SAINT- lAURENT

 

.

 

 

belle