jeudi 17 janvier 2013

FRESQUE PEINTE SUR UN MUR OBSCUR

Et toi misère quels sont tes mots ? quels chiens aboient aux basques du poète qui passe comme un roi trop vêtu et passe mourant de son effort dans la ruine du monde ?   Ah  donc vivre ici et chaque matin se reconnaître défait dans chaque homme qui tombe c’est comme nouer de ses mains la corde des nuits   misère quel est ton nom dans la langue des poèmes affranchie des corps de la sueur des corps et quel dans la langue des peuples que trop la vie épuise ?   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 17 janvier 2013

RAYMOND FARINA

Mes yeux regardent un autre ciel Qui n'est pas d'ici de là-bas Qui n'est pas le ciel éocène Qui n'est pas le ciel prénatal Pas un ciel d'avant le regard Ni même in ciel d'avant le ciel Mais seulement celui qu'avait demandé l'hirondelle Celui où la bonté dormait où marchaient parfois des étoiles Celui qui pleuvait pour mon arbre & qui me promettait des ailes pour ne pas m'apprendre à voler   .   RAYMOND FARINA   .  
Posté par emmila à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 17 janvier 2013

POESIE EN FORME DE ROSE...Extrait

L'intelligence n'aura jamais de poids, jamaisdans les jugements de cette opinion publique.Pas même sur le sang des camps d'extermination, tu n'obtiendrasde la part de l'une des millions d'âmes de notre nation,un jugement net, pleinement indigné :irréelle est chaque idée, chaque passionde ce peuple désormais dissociédepuis des siècles, et dont la douce sagessel'aide à vivre, et pas à être libre.Exhiber mon visage, ma maigreur –faire entendre ma voix solitaire et puérile –cela n'a plus de sens : la lâcheté habitueà voir mourir de la... [Lire la suite]
jeudi 17 janvier 2013

ALDA MERINI

Je n'ai pas besoin d'argent. J'ai besoin de sentiments, de mots, de mots choisis avec soin, de fleurs comme des pensées, de roses comme des présences, de rêves perchés dans les arbres, de chansons qui fassent danser les statues, d'étoiles qui murmurent à l'oreille des amants. J'ai besoin de poésie, cette magie qui allège le poids des mots, qui réveille les émotions et donne des couleurs nouvelles. . Non ho bisogno di denaro. Ho bisogno di sentimenti, di parole, di parole scelte sapientemente, di fiori detti pensieri, di rose dette... [Lire la suite]