Personne ne commence où il veut
mais où prend fin l'arrogance
de cela que n'est personne.

Nous commençons tous dans un coin sans personne
et à ce coin finalement nous revenons
croyant par erreur qu'il y a quelqu'un.

Mais le centre de la joie d'être quelqu'un
est la joie de ne l'être pas,
l'exacte compréhension

de dessin de ce filet que nous tendons,
dans le métier précis
de pêcheurs que ne pêchent pas le poisson
mais la perte du poisson,
jusqu'à pêcher leur propre perte.

 

.

ROBERTO JUARROZ

 

.

 

SS