jeudi 7 février 2013

GRAINS DE MIL...Extrait

Fais en toi la part du mystère, ne te laboure pas toujours tout entier du soc de l'examen, mais laisse en ton cœur  un petit angle en jachère pour les semences qu'apportent les vents, et réserve un petit coin d'ombrage pour les oiseaux du ciel qui passent ; aie en ton âme une place pour l'hôte que tu n'attends pas, et un autel pour le dieu inconnu. Et si un oiseau chante par hasard dans ta feuillée, ne t'approche pas vite pour l'apprivoiser. Et si tu sens quelque chose de nouveau, pensée ou sentiment, s'éveiller... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 7 février 2013

PROPOS SUR LA POESIE...Extrait

La poésie, c'est le langage originel, proche du silence,avant la prolifération bruyante et chaotique des mots. La poésie est plus proche de la musique ou de la danse que de la pensée et son bruitage de prose. La poésie, la vraie, aide au retour à l'Origine, à la Source elle aide à cette involution si nécessaire actuellement à l'évolution de la conscience humaine. Quand nous en aurons assez de cette prolifération de prose, de cette information devenue informe par excès de formes alors nous nous tournerons tout naturellement vers la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 7 février 2013

L'ENCHANTEMENT SIMPLE...Extrait

Là où nous sommes - dans l'instant éternel - il n'y a pas de mots, puisque tout est là. Là où nous ne sommes pas - dans la suite des heures - il n'y a plus rien que des mots, enroulés sur eux-mêmes, comme ces duvets d'oiseaux oubliés par le vent dans l'ornière des chemins. .   CHRISTIAN BOBIN . .
Posté par emmila à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 7 février 2013

L'ART DU CONTE...

"Dans l'art du conte est un constat fondamental qui s'applique d'ailleurs à la relation en général : suivant le lieu d'où l'on parle, on touche le même lieu chez celui qui écoute. Autrement dit, si la parole émane de notre peur, nous réveillons la peur chez l'autre. Si elle vient de notre paix intérieure ou de notre tendresse, l'autre ne se sentira pas menacé et même il pourra s'ouvrir. On peut bien dire des mensonges, mais on ne peut mentir sur ce qu'on est. La parole conteuse est servante de la caresse. Elle ose sortir de notre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 7 février 2013

L'HOMME-JOIE...Extrait

" Partons de ce bleu, si vous le voulez bien. Partons de ce bleu dans le matin fraîchi d'avril. Il avait la douceur du velours et l'éclat d'une larme. J'aimerais vous écrire une lettre où il n'y aurait que ce bleu. Elle serait semblable à ce papier plié en quatre qui enveloppe les diamants dans le quartier des joailliers à Anvers, ou Rotterdam, un papier blanc comme une chemise de mariage, avec à l'intérieur des grains de sel angéliques, une fortune de Petit Poucet, des diamants comme des larmes de nouveau-né. Nos pensées montent au... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 7 février 2013

CHANT APACHE

Aux conteurs d'histoires Voués à l'esprit de vie. Chanteurs protégeant l'écho De nos légendes sauvages. Le coeur-tambour soit honoré ! Préparés dans la nuit, Mouchetés par la lumière, Ils parlent aux cavernes, Abreuvent le sacré Leur vie soit honorée ! Réveillant les montagnes, Une forêt d'animaux en bouche, La langue, comme une chute d'eau Pour imprégner tout lieu. Leur langue soit honorée ! Priant avec l'âme de notre Mère, Honorant la terre sacrée Les esprits répondent : Mon frère, voici notre chant ! Et que ce... [Lire la suite]
jeudi 7 février 2013

CE QUI EXISTE

JE n'existe pas. TU n'existes pas.  Ce qui existe, et dans quelle lumière!  C'est ce qui s'est tressé entre nous, ce qui est filé entre nos deux quenouilles, la relation, l'entre-nous. Ce qui n'est pas, c'est toi et moi - séparés -   ce qui est, c'est tout ce qui nous relie, tout le champ fluctuant entre nos consciences, cette intensité, cette immensité que nous partageons, cette immensité tendue comme une vaste voilure entre Dieu, les choses et les êtres. Ce qui n'est pas, c'est l'océan et la terre - séparés... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 7 février 2013

TOUS AVEC LE PEUPLE TUNISIEN...

  .   Ce commun des immortels Que vous persécutez. Ce commun des immortels que vous emprisonnez. Ce commun des immortelles Que vous prostituez. Ce commun des immortels Que vous paralysez. Ce commun des immortels Que vous méprisez. Ces communes Que vous ensanglantez. Tous ces communs que vous assoiffez, Ce commun du grand rien Que vous torturez. Ce commun de nos immortelles enfances, Ces communs soudés comme un, Comme un clavier tonnant De vocalités vierges. Ce commun des rues Que vous torpillez, Ce... [Lire la suite]