Le poète est retourné pour de longues années dans le néant du père.
Ne l'appelez pas, vous tous qui l'aimez.
S'il vous semble que l'aile de l'hirondelle n'a plus de miroir sur terre,
oubliez ce bonheur.
Celui qui panifiait la souffrance n'est pas visible dans sa léthargie rougeoyante.
Ah! beauté et vérité fassent que vous soyez présents nombreux aux salves de la délivrance!
 
 
RENE CHAR
 
.
 
.

 Je me trie des décombres de la vie,

 

orpailleur du lac du deuil,

 

je cherche dans la cendre du désert des jours, étincelles sanguines ou pépites de feu,

 

les souvenirs à rallumer en cette terre,


la forge d'où renaître

 

.

 

LEOPOLD CONGO MBEMBA

 

.

 

leopoldcongo

Léopold Congo Mbemba


.

 

 

 

                                            Pour saluer Marie Dominique Laurens 

 

 

 Je marche, je parcours cette terre :

 ses paysages de pierres que grille le soleil, rivages de rivières à sec ;

 ses lacs de silence arides, immenses et inquiétants...

 

 Je largue les amarres de la voix :

 elle vogue maintenant sur la mer sèche

 des interdits...

 

 Depuis que ce sont les enfers ici,

 les dieux et les rois règnent et prospèrent sur la cendre des âmes.

 

 

 La misère, étrangement vivace, tord ses proies de folie et de violence.

 Les cantiques flambent de désespoir !

 Ce n’est pas de joie que les langues se déchirent

 mais de terreur depuis les profondeurs,

 et d’impuissance !

 

 Je vous parle   

de plus bas   

que la voix !

 

.

Extrait du recueil " Magies "

à paraître...

 

.

Bibliographie


- Ténors-Mémoires, éditions Présence africaine/Poésie, 2002


- Le chant de Sama N'déye, suivi de La silhouette de l'Eclair, éditions L'Harmattan/ Poètes des cinq continents, 1999


- Déjà Le sol est semé, éditions L'Harmattan/ Poètes des cinq continents, 1997


- Le Tombeau Transparent, éditions L'Harmattan Littératures/ Poètes des cinq continents, 1998