J'ai sur moi une fourmilière de tristesse

Je suis millionnaire

Mais le meunier des regrets est trop loin

Et j'ai peur de mourir

De mourir de rire en chemin

Je ne veux pas

Je ne veux plus l'apporter au moulin

Certains vendent pour vivre
Le gros de leur tristesse sur pied
Aux marchands de chagrins

Moi je n'en fais rien

Et je sème sans jamais récolter

Car

 

.

 

PAUL VINCENSINI

 

.

 

CHEMIN2