samedi 9 mars 2013

POESIE VERTICALE...Extrait

Comment aimer l'imparfait si l'on écoute à travers des chosescomme le parfait nous appelle? Comment parvenir à suivredans la chute ou l'échec des chosesla trace de ce qui ne tombe ni n'échoue? Peut-être nous faudrait-il apprendre que l'imparfaitest une autre forme de la perfection:la forme que la perfection assumepour pouvoir être aimée.   .     ROBERTO JUARROZ   .    

samedi 9 mars 2013

CHANT VII

 Le Poème Le cor de chasse résonne dans le soleil et précipice horizontal est le cerf. Blessé à mort de ma vie, cerf à la course bleue, cerf paré de vent, où la vitesse dans ses bois jamais ne s’arrête, l’éclatement de ton coeur s’ouvre dans ma poitrine. Clair royaume du mouvement où s’arrêter est s’obscurcir, vie qui monte à la bouche, rosée dans la gorge de la nuit, cerf dont la peau ne le sépare pas de l’air, tu dénudes les prairies à ton passage, éblouis l’espace à l’oeil vorace, incendies les nuages, fleuris en embrassant... [Lire la suite]
samedi 9 mars 2013

AGNES SCHNELL

Tout est mouvement glissé, songes brumeux plus denses que la vie. Tout est miroir où peinent les reflets. Tout est dérapages où s'agitent faims et désirs, nos étoiles terrestres toujours altérées. Ni mots, ni lettres ne peuvent porter l'intense, l'impalpable qui crée les fractales de l'âme. Seule la musique, seul l’envol du souffle…   .   AGNES SCHNELL   .        
Posté par emmila à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,