lundi 11 mars 2013

SERMONS JOYEUX ( De la lente corruption des âmes dans la nuit tombante )

"Oui ça va maloui les temps sont critiqueset de tous les malheurs qui grognent à nos molletsde tous les abandons qui nous vident le coeurde toutes les défaites qui nous brisent la nuquel'enfermement où dans ces heures poisseuseson tient désormais la langue notre languela langue commune la langue partagée populairecelle-là l'improbable la sauvage et la doucequi dit la bonté de l'instantet la chiennerie des jourscet enfermement-làqui n'apparaît pasqu'on ne sent pasqui ne s'avoue pas"   .   JEAN-PIERRE SIMEON   . ... [Lire la suite]

lundi 11 mars 2013

RILKE

Je te vois, rose, livre entrebâillé,qui contient tant de pagesde bonheur détaillé qu'on ne lira jamais. Livre-mage, qui s'ouvre au vent et qui peut être lules yeux fermés ...,dont les papillons sortent confusd'avoir eu les mêmes idées   .   RAINER MARIA RIKE   .      
Posté par emmila à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 11 mars 2013

L'ACCENT CIRCONFLEXE ET LA PETITE CEDILLE

Entre deux versD'un long poèmeD'un poème fort ennuyeuxLa cédille aux yeux de verveinequi nattait ses jolis cheveuxrencontra l'accent circonflexeCurieuse quoiqu'un peu perplexeSans moi vous l'eussiez devinéElle lui dit pour commencerQuel bizarre chapeau que le vôtreSeriez-vous par hasard gendarme ou polytechnicienEt que faites-vous donc sur le front des apôtresEst-ce vous la colombe ou la fumée du trainJe suis je suis gentille cédilleLe S escamoté des mots de l'autrefoisC'est à l'hostellerie qu'on emmenait les fillesLe S a disparu me... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 11 mars 2013

JOURNAL D'UN ANIMAL MARIN...Extrait

"L'état de poésie s'épanouit à des années-lumières des états de siège et d'alerte. En cet état, à défaut d'une caravane d'hirondelles, un seul souvenir d'enfance fait le printemps. La vie y trouve des îles où la canne à sucre et les préjugés de race ne poussent jamais dans le même champ sous les ailes blanches des corbeaux de l'infamie.L'état poétique est le seul promontoire connu d'où par n'importe quel temps du jour ou de la nuit l'on découvre à l'œil nu la côte nord de la tendresse. C'est aussi le seul état de la vie qui permet de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,