Je sais ...
Mes rêves ! Mes châteaux ! Mes pays magiques ! Mes animaux !
Je sais que s'y briseront mes os
Perçant aux rayons x, je m'en peins d'ici le tableau
Enfermé dans un aquarium sans le secret des larmes
J'attaque le sens du monde et la paresse est mon arme
Et je me gave
Et je me gave de toutes les drogues de la solitude
Je considère les actes humains comme un ensemble de turpitudes
Je voudrais qu'il y ait un dieu pour lui cracher à la face
La mémoire fait mal quand le délire s'efface

La mémoire fait peur quand elle me cloue sur mon lit
Le délire s'éteint quand la mémoire vomit
Seul, caché dans mon arbre, je considère leur danse
Je me moque de leurs sourires, je souris de leurs amours
De leurs projets, de leur santé, de leurs spectacles, de leurs ' toujours'
Et je m'envole ... vole petit oiseau
Vole sur la terre et vole sur les flots
Vole dessus les monts et vole dessus les êtres
Vole dessus les actes, dessus les paraître

Ils m'ont repris ... et de nouveau je déambule
Entre les blouses blanches et les seringues et les pilules
Les interrogations, tous ces traitements sans trêve
Ils contrôlent mon esprit et ils ont volé mes rêves

 

.



SYLLOGISME AMEN

 

.

 

 

folie