Seul un calice rempli de larmes

a l’éloquence du discours

quand il parle de la grandeur humaine.



Qui donc encore a conscience

de l'opulence indécente

quand des enfants meurent de faim ?



Je sais que "beauté" est un mot païen

qui se décline en cris de cœur.



Je viens de la lumière intérieure du verbe et des choses.

Je viens d’une lumière originelle

que la matière cache à l’insignifiance de l’œil humain.



Je viens de la lumière matrice

qui articule l’atome pour donner la vie.

Je viens d’un seigneur de sang lointain.

Je viens de mes pères et du chemin.



Je sais l’impertinence de la conscience

dans un monde de calcul.

Je sais l’indispensable mutation


et le retour à la lumière.

Je sais que la Beauté est toujours une prière.

 

.

 

JEAN-MICHEL SANANES

 

.

 

PAVOT1