Le carré du rêve
à chaque côté montre la même femme
c'est une petite place de marché
traversée par des courants mobiles,
diagonales de bon sens.
 
Il te reste Sénèque, le noir, la pyramide.
 
Chaque nombre divisé par lui-même
vomit son âme sur toi.

La table de Pythagore
dans son schéma austère
enferme rêves et larmes.
Héraclite, son fleuve : tout
dans la table, le carré
d'un destin déjà prévu, et Hypoténuse
n'est pas le nom d'une femme.
 
La somme des côtés et de tes jours
traversés par des oiseaux empaillés
le nombre indivisé, ce pain amer,
indique un temps d'ailleurs crucifié
aux abscisses d'une tendresse inattendue,
un temps astreint à l'espérance.
 
Voyons alors comment va finir
cette histoire qui est peut-être sans fin,
des nombres tendus vers l'infini
comprenant les étoiles
                                        le sable
                                                    les poissons.
 
Il te reste une issue, le négatif,
Sénèque et la morale de la mort.
 
Celui qui est cher au ciel meurt encore jeune :
la racine carrée
l'élu parmi les nombres premiers.
Et Hypoténuse n'est pas le nom d'une femme.
 
.
 
 
CARMELO PIRRERA
(Caltanissetta 1932)
 
.
 
 

philippe charpentier

Oeuvre Philippe Charpentier