Viens avec moi et participe du tout de l'immensité
Toi l'hôte de l'azur fais comme la goutte d'eau qui m'anime 
Et sois de mes  sibyllines clartés  Ainsi de l'océan éternel
Prends ton aile et pareil à l'oiseau des hautes latitudes
Trace sur le ciel les songes d'une même passion
Qui telles la foi et la vertu gravent pour toujours l'empreinte des coeurs
N'est-ce pas ici que tu renoueras profondément 
Avec la terre et ses vastes miroirs en leurs pulsations lointaines
Qui te sont familières et que tu reconnais
A l'aune de la liberté et de la fidélité des tempêtes
Que ta traversée en ces lieux d'harmonie
D'osmose et de symbiose ne soient pas un accroc
Porté à l'encontre de la diversité de la différence
Une blessure engendrée à la mère-nature
Mais un long poème aux rimes bercées de l'au-delà
Sais-tu qu'en ce Choeur monte comme un plain chant
Le cantique des vagues que louange " frère soleil "*
Sous le regard médusé des îles de la lune et des étoiles
Tu y trouveras sans fin ni jamais faillir
La force d'aimer l'onde qui abreuve la longue attente
Ces quelques brins de vie germant à travers l'Univers
Et qui ensemble entonnent le chant que le Tout en toi seul espère et essaime

 


* Frère Soleil - Référence au Poème de St-Augustin .

 

.

 

CRISTIAN-GORGES CAMPAGNAC

http://www.marin56.canalblog.com

 

.

 

CRIS