Je vous salue 

mes compagnons de route et de déroute 

passants d'anonymes partages de mon voyage sans boussole 

frères obscurs des passages secrets

Qu'on ne me cherche plus de ce côté de l'eau

dans un rang sur une scène ou dans la loge sept 

Je me mets entre parenthèses 

je prends le large 

je déserte ma rue 

ma cour ma demeure ma chambre

ma femme mon enfant et mes bêtes 

pour donner corps aux quelques rêves 

que je perds trop souvent de vue 

pour un autre versant du monde 

plus juste plus honnête 

plus transparent sans doute 

où j'apprends à me supporter...

 

.

 

KAREL LOGIST

 

.

 

EVASION