Le vrai incroyable
La présence d'un feu, un lit, un jardin
L'ombre en tête d'oiseau de la plume
N'est pas plus fidèle
Que ces lieux où nous vivons
Par la caution des choses
La table, les chaises, les fleurs
Dans l'eau des heures
L'espace partagé
Où en tendant la main
Nous poussons la porte du présent
Et le regard s'arrondit comme un fruit

.

 

HEATHER DOHOLLAU

 

.

 

PIERRE BONNARD2

Oeuvre Pierre Bonnard