"Adoptés par l'ouvert, poncés jusqu'à l'invisible,

nous étions une victoire qui ne prendrait jamais fin."

RENE CHAR,

Fureur et Mystère, Les premiers instants,

 

.

 

Ebloui par d'aveuglantes éclaircies, - j'avance.

 

A rebours de l'hiver cinglant en plein été. Tu es ronces, orties, chardons, épines des rosiers.

- Là où d'autres ne voient que beauté de la rose, tu regardes avec effroi le sang des épines.

Sur la route de l'inconnaissable: - ton chemin. " - Pauvres de nous ! dit-il. - Qu'allons-nous devenir ? "

Non, la poésie n'est pas refuge. C'est un fleuve ! C'est un extatique devenir de feux roulants.

Or mes yeux de griot ne s'ouvrent que la nuit. Non, je ne regarde pas, mais je peux transpercer.

- Ah ! Laves incandescentes, voyez mes yeux de nuit ! - Feux et allant vers, ô force, rythmes et courants. J'entends la flamme des cuivres, dansent les tambourins. L'odeur du maquis flambe, sur le corps, mille couleurs. Nuit d'éclairs où seule la vision emporte. - Ah ! mes divines pulsions, rires aux éclats dorés.

 

Le chant du rossignol est plus fort que les armes. S'il s'efface au présent, face au brutal poids des armes, il triomphe des massacreurs, des génocideurs. - Minuit. Le vent est tombé. Comme le feu. Passé. Nous allons dans les larmes, - vers d'obscurcis vertiges. Reculons l'indicible jusqu'à l'infini ! Inversons les valeurs, réaffirmons la vie dans ce qu'il y a de vie.

- A contre-mort ! Contre tous les déterminismes accablants, les nouvelles possibilités du vivre. - La liberté. - La porte s'ouvre. - La nuit grillonnée. - L'énigme !

 

.

 

SERGE VENTURINI

" Eclats d'une poétique de l'approche de l'inconnaissable - Livre VI

( 2010-2013 )

Editions L'Harmattan

 

.

 

VALERIE WALSER-RICHIERI2

Oeuvre Valérie Walser-Richieri

http://www.valerie-walser-richieri.weonea.com/galerie/13709/