Revenir aux oiseaux

à ce désir de secouer les pieds

 pour effacer l'empreinte

 

 cette constance des oiseaux

 à ouvrir les voies

 

 simulant la chute

 pour habiter le temps mobile

 sans vertige

 

 ce corps ailé de l'instant

 traversé du chant

 qui s'arrache sans cesse

 et se déprend

 

.

 

ALBERTINE BENEDETTO

 

.

 

oiseau