voir
je veux vous voir –
voir
vous voir là assise sur le banc
voir votre rire
et toutes vos dents
les lèvres roses si rosées
la voix qui va dedans
sous la langue
qui fait des pas de géant
voir le cou
tendre
à vos épaules
la peau humide
au tissu léger de votre robe entre ouverte
deviner
la courbe de vos cuisses
sur le paradis de minuit
attendre la goutte
la goutte de pluie – pluie paradis- vous me dites -
sur la bretelle
de votre soutien gorge
qui glisse
danse timide
fluide jusqu’à vous reins
féérique de la démesure des parfums d’orage
voir cette main
à la vitesse de l’éclair lent défaire
le geste en succession - avancer
mémoire vive - rires
lune des craintes
aux draps si bleus de l’étreinte
voir
voir sur ce banc vos mots enlacés au liseron des hortensias
jungle des fraises des bois
juillet frissonne
flaques

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

PATRICK ASPE

 

 

 

 

 

.

 

 

 

RIPOIS3