vendredi 19 juillet 2013

L'APERITIF DE LA NEIGE...Extrait

J’aiDans l’oubli de mon ventreMon garde-mangerPris un rêve de toiOù coloriés de cilsLes hanches blancheurs laiteusesComme des cygnes arc-en-cielPeint J’aiOù filent les fuséesLes nuageux nuagesEn paquets de ouate etCoton blanc délavéPuis arc-en-ciel sur fond azuréLavé J’aiDe ces noirceursCes suies où suintait l’ennuiCes gris ces glauques grisEn couches affalées et durciesEnfin éclairées arc-en-cielEn resplendissementLaqué J’aiDe toiPréféré le gris accéléré,Les jambes qui tracassent,Les fêlures du temps de vivreDans tes tissus tes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 19 juillet 2013

PREMICES DU DESERT...Extrait

Loin, plus loin que la vie,à quel  point les choses peuvent trahiret surprendre la chasteté de la pensée,tu l’as vu, tu en as douté, tu l’as connu,à quel point les choses peuvent blesseret leurrer la pureté intérieure,tu l’as vu, tu l’as mesuré même par le songe.Le réveil est le soir impétueux,c’est ce signe d’âmes exilées,l’hirondelle en crie la fraîcheur.Ah, il n’est par tard quoique la nuit menace,tu as avant cela eu le temps de voirà quel point les choses portent loin,à quel point d’un seul coup elles peuvent manquer,faire... [Lire la suite]
vendredi 19 juillet 2013

UNE ERREUR REMEDIABLE / UN RIMEDIABILE ERRORE

Si nous avions - imaginais-je –l’espoir secret des enfants :se réveiller un matinavec la seule obligation de vivreavec le courage des pastelsavec l’avenir d’une feuille blancheet des oiseaux aériensrevenir en arrière en interrompantle jeu ou réparerdes blessures même profondes des méchancetésavec de petites blandices.Si nous avions le droit au retourjuste avant la limite de l’innocenceau bord d’une journée imprévoyantele simple geste qui effacela douleurfait renaître l’amour scelledans ce toujours un toujoursqui est nôtre. Si nous... [Lire la suite]
vendredi 19 juillet 2013

L'ORAGE

  voir je veux vous voir – voir vous voir là assise sur le banc voir votre rire et toutes vos dents les lèvres roses si rosées la voix qui va dedans sous la langue qui fait des pas de géant voir le cou tendre à vos épaules la peau humide au tissu léger de votre robe entre ouverte deviner la courbe de vos cuisses sur le paradis de minuit attendre la goutte la goutte de pluie – pluie paradis- vous me dites - sur la bretelle de votre soutien gorge qui glisse danse timide fluide jusqu’à vous reins féérique de la démesure des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,