dimanche 21 juillet 2013

L'EMIGRE

Ommi Yêma Ya Mima !* Le bateau m’emporte,Loin de tes yeux enflammés.La mer me balance,Loin de tes bras qui tremblent.Ommi Yêma Ya Mima !Ils m’ont fouillé,Jusque dans mes plus petits souvenirs.Ils me poursuivent,Jusque dans mes lunes les plus émiettées.Ommi Yêma Ya Mima !Ils m’ont ligoté dans leurs citadelles de l’oubli.Ommi Yêma Ya Mima !Mes appels qu’ils matraquent,Dans les asiles de leurs rues.Mon âge sans repères,Les cages de mes nuits sans étoiles.Ommi Yêma Ya Mima !Ton sourire bleu qui m’obsède,Qui me précède dans mes cris.Leurs... [Lire la suite]