(...)

Fêter le vent le nuage le parfum

dit l'alphabet d'amour

à l'astre inconsolable

 

fêter la couleur l'encre la braise

le rire les larmes de ton cie

impossible étreinte du partage

 


fêter l'écho de l'amandier en pleurs

le papillon le basilic

et ton visage en toute choses

 

fêter le jour le mois l'année

de ta naissance ton absence

mille ans de chants sacrifiés

 

fêter la rose le cantique l'eau

et la lumière souveraine de l'âme

ô ma joie ô ma douleur

 

toi et moi deux souffles

dans la même poitrine

ô ma joie ô ma douleur

buvons le double rêve du soleil

 

.

 

AHMED BEN DHIAB

 

.

 

ame