lundi 19 août 2013

DECIMOCUARTA POESIA VERTICAL

  Nadie puede comenzar otra vez. Además, si alguien pudieraocurriría lo mismo:una cegadora sucesión de luces y sombras,hilo de intermitencias,enloquecida danza de ascensos y caídas.En verdad no hay comienzos.Sólo somos secuencias intermedias,pero no de un punto a otro:secuencias entre secuencias.Y es en vano que queramos plantarnosy ser desde nosotros.       Hasta el árbol es como la música:una respiración de tinieblasque se reparte en hojaspara amamantar al viento.   .   ROBERTO JUARROZ ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 19 août 2013

LUCIE PETIT

Merci à Lucie   L'été s'avance Tu lances des cailloux vers le ciel noir pour faire tomber une étoile Un merle blanc appelle la mer par-dessus les blés blonds qui font des vagues avec le vent Alors tu cours, tenant un drap bleu entre tes mains, en partance Sur la basse continue des mouches le temps chuchote sa chanson C'est un été qui passe les prunes seront bientôt mûres   .   LUCIE PETIT http://www.chemindemots.be/   .    
Posté par emmila à 22:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 19 août 2013

POESIE VERTICALE XIV...Extrait

 Personne ne peut recommencer.  D'ailleurs, si quelqu'un le pouvait, ce serait la même chose:  une aveuglante suite de lumières et d'ombres,  fil d'intermittences,  danse hallucinante d'ascensions et de chutes.    En vérité il n'y a pas de commencements.  Nous ne sommes que des séquences intermédiaires  mais non d'un point un autre:  des séquences entre séquences.    Et il est vain de vouloir se planter  et être à partir de nous-mêmes.  Même l'arbre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,