Qui prend la mer
Voit Astarté
Croît au ciel
Renaîssant aux reflets
Sans fond de l'azur


Et la ronde
Des Pléiades
Engendre le temps
Des vagues puis
Effleure l'horizon
De l'aurore


Instant d'âme
Perpétuellement
Eprise frisant
Improbable
L'immortalité
Et sa dryade


Le large demeure
Océan d'un couple
Sibyllin
Vénus et Orphée
A jamais promis


Enivrez-moi
Poètes de l'Ether
Des songes et des messages 
De la Bora  des Galernes
Qui perpétuent 
Le chant de nos rivages
A jamais distants


Quand nos sillages
Sèment ensemble
Aux sillons  Pensées
Des nues perdues
L'indicible alliance

 

.

 

CRISTIAN GEORGES CAMPAGNAC

 

.

 

BATEAU