Au calendrier des enfants - l'été s'arrête à la porte
de l'école
- les oiseaux pensent qu'il s'en va douce-
ment avec la lumière
--- il est des pays où tout ça
ne veut rien dire

tu commences à guetter les arbres
- savourant les
premières pommes
- tu suis feuille à feuille les ors
les pourpres et les bruns
-- cette musique qui joue
en sourdine sous la respiration ralentie de la terre

sous ta capuche le matin sent plus fort
-un parfum
de champignon terreux
--- des noisettes plein les
poches
- une cupule entre les dents -- tu voudrais
partir comme l'oiseau
-- ou comme le vent

est-ce que le vent vieillit aussi ?

 

.

 

LUCIE PETIT

http://www.chemindemots.be/

 

.

 

 

LUCIE