lundi 23 septembre 2013

TROIS CHEVAUX...Extraits

Je lis des vieux livres parce que les pages tournées de nombreuses fois et marquées par les doigts ont plus de poids pour les yeux, parce que chaque exemplaire d'un livre peut appartenir à plusieurs vies. Les livres devraient rester sans surveillance dans les endroits publics pour se déplacer avec les passants qui les emporteraient un moment avec eux, puis ils devraient mourir comme eux, usés par les malheurs, contaminés, noyés en tombant d'un pont avec les suicidés, fourrés dans un poêle l'hiver, déchirés par les enfants pour en... [Lire la suite]

lundi 23 septembre 2013

TREIZIEME POESIE VERTICALE...Extrait

Refluer de tous les langages. Retrouver les mots À leur stade d’oiseaux en vol, Baisers qui s’échappent des lèvres Et s’en vont pour leur propre compte Trouver d’autres lèvres. Et comme il n’est pas possible D’atteindre la nudité des origines, Récupérer dans les mots Quelque chose d’aussi délié et libre Que la nudité des cheveux. Et lorsque tous les mots Seront de nouveau commencement, L’homme aussi de nouveau commencera. Et peut-être que tout de nouveau commencera...   .   ROBERTO JUARROZ   .   ... [Lire la suite]