Il est grand temps de lier son sang au sang du monde,
De se laisser porter par la musique des pierres
Et de loger sa vie au coeur de ces masses minérales.

 

Il est grand temps d'ouvrir des brèches dans l'oublieux quotidien,
D'ignorer le confort des rampes d'accès,
De conduire ses jours dans les sentes crevées de la solitude.

 

Il est grand temps d'insulter les vents mauvais,
De lâcher prise, de s'asseoir en sa propre demeure,
De pétrir l'argile lourde de ses peines.

 

Il est grand temps d'inscrire en soi le murmure des choses,
De se réveiller dans l'aube de la terre
Et d'accrocher ses pas aux vents puissants du désir.

 

Il est grand temps d'ajuster son souffle au murmure de la source,
De saisir à pleine main les brouillards de la nuit,
D'égrainer certitudes et orgueil du nuire
sur le bord des chemins.

 

Il est grand temps de découvrir le parfum de la neige,
D'accrocher ses rêves aux ombres des anciens,
D'écouter ce pays en majesté, cette terre en beauté
où toute trace est en devenir."

 

.

 

LUCE RODRIGUEZ

 

.

 

 

terre