lundi 30 septembre 2013

ELOGE DES OISEAUX / ELOGIO DEGLI UCCELLI

  .   Les oiseaux sont, par nature, les créatures les plus joyeuses au monde. Je ne prétends pas par là qu’à les entendre ou à les voir, l’on se réjouisse toujours; mais je veux dire que les oiseaux, en eux-mêmes, ressentent la joie et la gaieté plus que les autres animaux. Ceux-ci paraissent d’ordinaire sérieux et graves; nombre d’entre eux se montrent même mélancoliques: chez eux la joie ne se manifeste guère, et encore les signes en sont-ils timides et fugaces. Dans la plupart de leurs jouissances et de leurs... [Lire la suite]

lundi 30 septembre 2013

ECOUTER CE PAYS

 Il est grand temps de lier son sang au sang du monde, De se laisser porter par la musique des pierres Et de loger sa vie au coeur de ces masses minérales.   Il est grand temps d'ouvrir des brèches dans l'oublieux quotidien, D'ignorer le confort des rampes d'accès, De conduire ses jours dans les sentes crevées de la solitude.   Il est grand temps d'insulter les vents mauvais, De lâcher prise, de s'asseoir en sa propre demeure, De pétrir l'argile lourde de ses peines.   Il est grand temps d'inscrire en soi le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 30 septembre 2013

ART DE LA FIGUE

Entre chien et loup il y a la figue et le raisin mêmes couleurs blanches ou noires raisins à petits grains qui mordorent sous la treille paresseux indolents et sucrés grappes oblongues qui emplissent la paume de la main grappes gluantes du miel piqueté par les guêpes blanc le raisin de la treille préservé par les vrilles des feuilles en étoiles blanches aussi les figues du figuier blanches mais pas vraiment vertes du même vert que l’arbre qui les porte feuilles en étoiles larges mains épanies tissu qui râpe la chair tendre dénudée... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 30 septembre 2013

SALAH AL HAMDANI

 Dans ce fleuve, là-bas,  de cette eau âcre de souvenirs  où les nuits de mon enfance  plongent l’une après l’autre  pour finir dans la clarté des saisons,    il ne me reste que l’argile rouge  et sa lune  accostée au cimetière des jours.  Dans cette ruelle, là-bas,  un Dieu,  une voûte, une prière ?    Et pour la mère qui gémit dans un miroir,  où est le miroir ?     Au bout de ces quelques ficelles accrochées au soleil ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,