dimanche 6 octobre 2013

SABLE MOUVANT...Extrait

... Quand la houle se met à rincer durement la coque des navires Et le vent à pincer la harpe des agrès          Je m'en irai plus bas          Peut-être à la dérive          Vers un autre côté Ou bien je laisserai tomber les gouttes d'or dans la poussière Ou bien j'irai mourir Dans un creux de la nuit Ou bien j'irai laver mon cœur dans la rivière Comme un linge souillé des rigueurs du destin Mais si le sort... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 6 octobre 2013

LA MORSURE DES MOTS SÛRS...Extrait

Il y a des mots qui font plus mal qu’une claque. Des mots qui claquent dans la malle de la mémoire. À la consigne de l’oubli, j’ai planqué ma mémoire. Elle est revenue puisqu’elle m’est recommandée, paraît-il. « Am’nez-y, am’nezy, elle est à lui ! » hurlait une voix. Léguer mon cerveau à la science. À quoi bon, puisqu’il est vide. Je léguerai mon cerveau à un antiquaire pour qu’il en fasse, allez ne mégotons pas, un cendrier. Comme ça je sentirai rouler en moi les cendres des vivants. Je serai l’unique lecteur du courrier des lèvres.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 6 octobre 2013

ESTHETIQUE DU MAL

 Il ordonne le monde en deux catégories :  Celui qui est peuplé, celui qui ne l’est pas.  Dans les deux, il est seul.  Mais il y a, dans le peuplé,  Outre ses habitants, le savoir qu’il a d’eux.  Et dans le dépeuplé, ce qu’il sait de lui-même.  Quel est le plus désespéré dans les moments  Où son vouloir exige que ce qu’il pense soit vrai ?   Est-ce lui-même en eux qu’il connaît ou bien eux  En lui-même ? Si c’est lui-même en eux, ils n’ont  Point de secret... [Lire la suite]