Combien de roses sont-elles
À marcher encore dans le grand pré
Et la solitude ?

 

Combien sont-elles,

 

Roses venues de mai
Ou des lointaines terres blanches,

 

Combien sont-elles,

 

Qui ne seront jamais tout à fait ouvertes,
Qui ne seront jamais que silences, demi-mots
Ou douleurs ?

 

Combien sont-elles
Qui se tournent ainsi vers les ruines
Et les vides d'un homme ?

 

 

.

 

YVES NAMUR

 

.

 

 

bogdan-prystrom-

Oeuvre Bogdan Prystom