Si d’indifférence
tu deviens
plus léger
que ton ombre

 

capable enfin
de suivre
ton coeur

 

tu comprendras mieux
mon silence

 

mes questions
qui n’espèrent plus
de réponse :

 

le vent
chercherait-il
quelque chose
ou quelqu’un ?

 

Les nuages sont-ils
réels ?
Les nuages reviendront-ils ?

 

Avez-vous
un destin
paysages ?

 

Ai-je pour vous
un sens ?

 

.

 

RAYMOND FARINA

 

.

 

LIEN1