La fibre de quiétude

que contient le fil de tout mouvement

canalise un message

qui parfois arbore la grâce

comme une mystérieuse

passion et une transgression du mouvement.

 

Un code secret,

stupéfiante sueur de l'harmonie

qui semble se tapir au fond,

projette ainsi ses signes

et parvient un instant à apprivoiser

le coeur même du mouvement,

pour qu'à la fin surgisse,

comme une chose absolument nécessaire,

le corps déconcertant de la beauté.

 

Tout mouvement est un tâtonnement contradictoire,

toute beauté une pressante incertitude,

toute grâce un équilibre inattendu,

une inflexion du mouvement,

un vol qui s'attarde,

une fleur hors la loi

d'être une fleur.

 

.

 

ROBERTO JUARROZ

 

.

JUA