vendredi 31 janvier 2014

LE COQUILLAGE

Peut-être te suis-je inutile,Nuit; de l’abîme universelJe suis sur ta rive jetéComme un coquillage sans perleTa vague indifférente bat,Et tu chantes, inconciliable;Mais tu aimeras, tu apprécierasLe mensonge de l’inutile coquillage.Tu vas revêtir ta chasuble,T’étendre sur le sable auprès de lui,Y nouer avec des liens indissolublesLa cloche énorme des roulis.Et les parois du frêle coquillage,Tu vas les emplir d’un murmure d’écume,Comme la maison d’un coeur inhabité,Et de vent, et de pluie, et de brume. .   OSSIP MANDELSTAM ... [Lire la suite]

vendredi 31 janvier 2014

LE BERGER DES MOTS

Je crois à la religion de l'Amour  Sans autel ni pierre de sacrifice  Où offrir les coeurs à la cruauté   D'eux qui n'ont d'humain que le nom     Je ne suis qu'un berger de mots drus   Qui disent l'amour le bonheur et la joie  Un frère vivant de notre boule de glaise     Où se mêlent  bêtes arbres eaux et vents       A la violence aveugle de la société    J'oppose le rythme des saisons du coeur ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 30 janvier 2014

LES CHANTS DE LA LUNE-MANDARINE...Extrait

J'erre en terre profondeJ'entre en femme sevréeDes îles aboient au loinlibres de leurs chaînes beuglantesPar la transe des maréesj'erre en féconditéta bouche verticale à l'horizonmurmure d'éternitéme prie de m'approcherde jeter l'ancre en profondeur ...                   femmerivée à l'horlogel'angoisse dans les yeuxtu attends de la source à la merle passage des oiseauxla délivrance des éclairset ce baiser de pourpreau milieu de l'orage ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 30 janvier 2014

HELENE CADOU

Qui parle?Si je parle ?Quel ancêtreRespire en moiPar la parole ?Je redonne la vieA celui qui soignait sa vigneAvec des gestesDe pédiatre ou d’horlogerA cet autreQue son violon fouEmportait autour du villageIl me faut dire tout celaAujourd’huiAvec des motsComme des cheminsAujourd’huiIl me faut trouver le langageQui soit la sourceEt le deltaCar plus personneAprès moiPas un enfantFéru de fablesNe viendra continuerCette histoireQui va se perdreDans l’épaisseurInfiniment muetteDes sables...   .   HELENE CADOU   . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 30 janvier 2014

LES NOCES DE LA TERRE...Extrait

Je caresse la mer et j'écoute la luneLe peuple des dauphins qui dansent dans l'étéJe dis le monde et les Andes se dissimulentParmi les arbres célestes de la contréeD'ici, les isthmes, les golfes, les pôles brûlentEt la nuit remue sans que la terre ait bougé.Je dis le monde avant d'avoir à le nommerJe connais ces chemins de bois et de bocageLes bruits de la planète et les vents d'outre-largeJe dois mourir en eux pour les mieux situerJe sais ce qui me lie à l'âme des glaciersEt ce que peuvent mes prunelles sous l'outrage.Je dis le monde... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 29 janvier 2014

CHANTS...Extrait

Des paysages ont grandi au levain de la mémoire.Collines chemins blancs pigeonniers que ronge l’acide du rêve éclairés par l’affairement des envols subreptifsLes mains paysannes y ont taillé des pieux pénétrés d’hiver pour les clôtures que flaire une odeur de mort le long des herbagesAilleurs, des oiseaux aux formes d’étoiles, comblés de la mesure d’infini dispensée aux terres marinesOù les jours plus longs que les nuits font trembler les pins au-dessus des tombesMais l’encre s’efface du reflet d’or que le regard n’a plus Partout les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 29 janvier 2014

LA FEMME-BUISSON...Extrait

Avec les mêmes mains dont j’écris cette ligneavec les mêmes mains que toiavec les mêmes mains dont on salue et on étreintdont on calme caresse écouteavec les mêmes mains qui se répandent comme une eauou qui s’effritent miette à miettenon pas faites pour gants ou photosni manucure ou séchage à l’air chaudmais pour se fermer avec rage devant les murs trop hauts des choses établiesdevant le gros gibier de la machine économiquedevant les vies glissant de tout leur poids à prix fixe vers ellesavec les mêmes mains palpant les pièces de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 28 janvier 2014

LA VIE A FOISON...Extrait

Je sais la mort, le vide, l’angoisse suante. Je pourrais hurler au mal, à la nuit. Crier le temps à l’œuvre en moi : la lente corruption des sources, la chair qui se défait et le cœur qui s’effrite. Les pans d’ombre dévorant le soleil et la vie s’échappe et fuit par toutes les issues. Les espoirs mort-nés, les soifs mal étanchées. Les folies douces et noires, les suicides rêvés et l’usure de l’être, la solitude, le gel de l’âme, les illusions fanées, les amours avortées. Je dis la beauté du monde toujours offerte, là, sous mes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 28 janvier 2014

HENRY DAVID THOREAU

Je pourrais emprunter un chemin, même s'il est solitaire, étroit et tortueux, sur lequel marcher avec amour et respect. Chaque fois qu'un homme se sépare de la multitude et suit son chemin dans cette disposition d'esprit, il rencontre, de fait, un embranchement sur sa route, bien que d'ordinaire les voyageurs puissent ne voir qu'un trou dans la palissade. Son chemin à travers champs peut se révéler être la grand-route. .   HENRY DAVID THOREAU   .  
Posté par emmila à 20:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 28 janvier 2014

DANS L'ORDRE DES ETOILES

Pour tout voyant, — le jour c’est la nuit, la nuit c’est le jour. Et, n’allez pas nous raconter d’histoire(s). — Ma force est voyance. — Je vais au-delà de ce que l’on voit. Regarder n’est rien si l’on ne sait pré-voir. — Être en avant ! Voilà tout. — Les mots sont toujours en avance sur nous-mêmes. Sur notre être ainsi que sur notre devenir. — Ne sommes-nous pas dictés par les mots ? Oui, nous sommes dans l’ordre des étoiles. — Mes yeux brillent.    — Le voyant vit dans un monde d’inversion. Il remet le monde... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,