Visage
que la mémoire a reconquis.
 
Feu traversé
dans le sourire de ton regard.
 
Terre de colère
où se déchirent
nos mains de cendre
pour trouver
tout ce qui est déjà perdu.
 
Les pas de l’ombre
accomplissent notre silence
au seuil de l’aube.
 
Ciel en pure perte
sur l’autre rive,
un ciel plus loin que ciel.

.


EMILE HEMMEN


.

 

VISAGE