Un éclair a foudroyé le miroir de mon cœur
Chaque lettre est une étoile de la galaxie
Allumant pour toujours le feu amoureux
Chaque étoile est une lettre que je trace
Je renais en réécrivant la vie de la vie
Donnant à voir l'image de l'arrière-théâtre
L'envers du monde et sa source originelle
Je chante l'authentique floraison du verbe
Que puis-je moi seul par rapport à qui je suis
Mon cœur est tout entier entre vos mains pures
Le germe de la vie est au cœur de chacun
Qui peut être réveillé par le regard de l'autre
Je dirai la parole d'amour pour le ressusciter
Avant de me noyer dans l'océan sans rivage
Et d'entrer à jamais dans l'éternel silence
Ce point où l'univers nait dans la lumière .

 

.

 

JACQUES VIALLEBESSET

Poème inédit. A paraître in " ce qui est épars"

.

 

yahne_le_toumelin

Oeuvre Yahne Le Toumelin