Ballet d’oiseaux dans les tilleuls.
Un ciel qui se réveille
dans les draps blancs de l’aube.
Le temps d’errer dans ton désir,
dans le tout-dire de nos silences.

(...)
              
Lumière de cuivre
suspendue dans nos poèmes
qui perdent leurs mots.
Le long voyage du sang
nous lave du froid
de nos étoiles déchues.
La nuit n’a que nos cris
pour s’opposer aux vents.

(...)

.

 

EMILE HEMMEN

 

.

 

EM