mardi 8 avril 2014

ECOUTEZ, ECOUTEZ...

Peuple bâillonné aux tréfonds de l'Histoire muselé enfiévré étouffé Vienne le jour qui prendra date à visage découvert Mordront la poussière les grands totalitaires harponnés en eaux troubles par des foules mains nues Sursaut d'envie majeure de liberté Viendront le temps des cerises des lilas et la fin des murailles La nuit a dérivée aux cils de mes paupières Naissante l'aube nouvelle de certitudes enfouies Non aux geôliers oui aux lèvres balbutiantes Parle mon cœur parle ma terre mutilée parle mon peuple humilié ne soit plus... [Lire la suite]