Mon amant de silence

Ma terre d'origine

A l'instant fragile de l'entente

Nos chants de retrouvailles

Comme l'élixir de minuit

Mon peuple d'étoiles en couleur graffiti

Légende de pays, de siècles ou de visages

Voyageur affectueux au goût d'orange mûre

Tandis que la comète bascule dans le vide

J'ai la mémoire peu fiable, la gerçure des ténèbres

des fleurs de transe imaginaires

L'absence balafrée de fils farouches

Feu sauvage dune fugue à deux voix

Inventaire en débat de la vie

Cosmos laïc d'Isis et Cassiopée

Rêve païen de l'ange rebelle

Au logis inconscient des paraboles

La belle aux couleurs de l'abandon

La mémoire mêlée aux éphémérides

Itinéraires d'extase - Itinéraires d'oubli

La poésie secrète des tamaris

Matière première dansant dans l'interdit

Transparente envolée du rêve aux frontières de miroirs

Mon amant de silence, ma terre d'origine

Mon peuple d'étoiles

Feu sauvage aux couleurs poésie

Ton silence a ouvert les pans de solitude

Les pas dans la forêt ont effacé le jour

J'ai mis dans la douceur de tes mains

Le miroir

Qui, sans reflet, sans tain

Des risques de brûlures

Épanouit dans l'air

Un pétale d'amour

La solitude est douce

Dans ce satin de rose

Dans le mouvement immobile arrêté

tu pars à la rencontre

A mesure que dépose

Le chagrin de ton coeur

Aux dérives, blessé

Je n'attends, ni ne meurs

De cette solitude

Agrandie et sereine et pourtant dépassée

Je retourne à la vie

Aux chemins détournés

Et si l'amour ne veut

Que miroir se brise

Dans les passages ouverts

Les sentes entrelacées

Tu gardes le mystère

Des rêve où ne s'épuisent

Les accords de nos coeurs

Sur ces chemins croisés.

 

.

 

NICOLE BARRIERE

 

.

 

Rima Salamoun 2,,

Oeuvre Rima Salamoun