Dites-le aux puissants
je m'abandonne au vent
lui seul peut me courber
vague le blé
vague la mer
et les courants
le souffle partagé de mes rêves vivants
allez dire aux surfaits
que je me laisse aller
au temps du souvenir
de mes rires d'enfants
la vie rebelle
belle
des francs-tireurs
et
partisans
criez-le aux meuniers
à tous les haut gradés
et aux faucheurs de vent

 

.

 

JEAN DIHARSCE

 

.

 

chris may2