samedi 26 avril 2014

PROVERBES DU SILENCE ET DE L'EMERVEILLEMENT...Extrait

Les livres que l'on n'ouvre pas sont murés dans leur silence  il arrive qu'ils nous fassent signe et nous émerveillent tandis que la mutité des murs nous repousse il arrive aussi que les murs l'éclair d'un instant deviennent comme des livres des fenêtres ouvertes dans l'infini  Et si la  dernière porte de la mort s'ouvrait comme une fenêtre ouverte aveuglée de soleil. .   MICHEL CAMUS   .  
Posté par emmila à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 26 avril 2014

UN RÊVE ...PABLO

             La rue étroite, partagée par une gargouille, était pentue, bordée d'ateliers que chaque artiste occupait. Cela rendait l'endroit magique. Pedro m'accompagnait vêtu de son grand manteau noir défraîchi, ouvert sur une chemise blanche immaculée, ses cheveux aux larges boucles étaient libres, aucun sens ne leur avait été imposé; j'aurai dû le reconnaitre !!! Ses toiles séchaient dans son grand espace privé. Je les dévorais des yeux et mon regard croisa le sien qui me... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 26 avril 2014

JEAN DIHARCE

Dites-le aux puissantsje m'abandonne au ventlui seul peut me courbervague le blévague la meret les courantsle souffle partagé de mes rêves vivantsallez dire aux surfaitsque je me laisse allerau temps du souvenirde mes rires d'enfantsla vie rebellebelledes francs-tireursetpartisanscriez-le aux meuniersà tous les haut gradéset aux faucheurs de vent   .   JEAN DIHARSCE   .  
Posté par emmila à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 26 avril 2014

L'AVANT-SAISON...Extrait

Les dieux ont déserté la terreils ont laissé l’ocre et le bleules cimes violettes la sourcele mercure ardent de la mertel un peintre terrifiéabandonne sa palettetels des courtisans chassésoublient leurs boites de fardsvoici les couleurs minéralesparmi les hommes stupéfaitset leurs doigts inaccoutumésà ces mystérieuses merveilleseffleurent de minces substancesrepliées sur leurs secretsoffertes selon l’apparencechiffrés comme des énigmesun matin de grise attenteà l’heure de l’aube platesur la mer j’ai vu la beautéériger ses hautes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 26 avril 2014

DE TERRE ET DE BLEU...Extrait

 Entre les mouvements croisés des voix, celle qui ne ressemblait à personne et à qui on a dû donner un nom… à l'inconnue de Cochem ce poème à deux voix.   .  Le regard est présentimmensémentpassage infimevers un infini troublantdénudéun lacis de penséesalourdies   engluées   une lecture prudentede tant de jours sans appuisun partage silencieuxet irrésistible. Appel profondhumainqui cherche échoen nous, l'Étranger. On reconnaît alorsen sa respirationune espérance chargée de sèveune pointe... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,