lundi 5 mai 2014

ANDRE LAUDE...Extrait

... si j'écris c'est pour que ma voix vous parviennevoix de chaux et sang voix d'ailes et de fureursgoutte de soleil ou d'ombre dans laquelle palpitent nos sentiments si j'écris c'est pour que ma voix vous arracheau grabat des solitaires, aux cauchemars des mursaux durs travaux des mains nageant dans la lumière jaune du désespoir si j'écris c'est pour que ma voix où roulent souvent des torrents de blessuress'enracine dans vos paumes vivantes, couvre les poitrines d'une fraîcheur de jardinbalaie dans les villes les fantômes sans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 5 mai 2014

GENS SERIEUX S'ABSTENIR...Extrait

... il faut toujours définir or tout est indéfini on se meut dans l’infini le fini reste à venir impossible ne serait pas français selon l’adage le possible se propage et c’est cela qui effraie on n’en a jamais fini de redouter l’aléa la chute d’un météore en plein sur le haut du toit et l’écrasement du nid qui met le dedans dehors   .   JEAN-CLAUDE PIROTTE   .   Photographie Francis Chaumorcel      
Posté par emmila à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 5 mai 2014

VERS LE MATIN DES CERISES

Terres du verbe Amour terres froides froides Douleur et vent pierres et lueurs Terres du verbe Amour Toujours vierges qu'y planterons-nous un jour demain si nous voulons du Maïs et des Visages des oiseaux et des chants   .   ANDRE LAUDE   .    
Posté par emmila à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,