" Où regardes-tu grand-papa ? "
" Je regarde vers la fin."
" Et que vois-tu ? "
" Rien. "
" Il n’y a rien ? C’est triste. "
" Il n’y a rien que je puisse voir."
" Je peux regarder moi aussi ? "
" Non moustique. Regarde autour de toi, ce qui t’entoure. Les paysages, les visages.
C’est peut-être là, pour longtemps, la fin.
L’autre, celle où tout de ce que nous avons vu se concentre peut-être, il sera bien assez tôt d’y laisser le regard. Un regard calme, sans peur. D'avoir su regarder tout ce qui nous entourait. "

.

 

LUC-ANDRE REY

 

.

 

ENF