mardi 20 mai 2014

BRISURE II

Quel mot pur, essentiel, total Dense, inoubliable te dire ?   Un bruit confus s’élève dans mon cœur, Comme une sourde angoisse, Et se remue, enfant redoutable d’un sentiment amer   Il se crée une inexplicable musique, Combien dure, étrange et lente, Inconnue : Coups sourds frappés du lourd marteau de la mémoire, Appels funèbres d’un avenir semé d’orages solitaires, Au seuil du temps.   Solitude, Complainte grise et froide, Maîtresse déjà tes cheveux impalpable comme la vie Couvriront mon... [Lire la suite]

mardi 20 mai 2014

DEFENSE DU POETE

Non, Messieurs, il ne porte pas des cheveux de quarante centimètres, ni le pli nostalgique au coin de la bouche. Il ne participe pas d'une planète invisible et monstrueuse mais de la vôtre ; et, s'il pose ses pieds sur la terre, il la sent, le poète. Oui, le Poète que vous honorez d'une majuscule et d'un sourire complaisant, n'est pas plus hors du temps et du lieu que vous hors des principes pantouflards. Vous souriez toujours. Votre conception bourgeoise, votre vision hermétique du monde n'admettront jamais qu'il puisse, le Poète... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 20 mai 2014

JEAN SENAC

" Poésie et résistance apparaissent comme les tranchants d'une même lameoù l'homme inlassablement affûte sa dignité.Parce que la poésie ne se conçoit que comme dynamique,parce qu'elle est écrite par tous,clé de contact grâce à laquelle la communauté se met en marche et s'exalteelle est , dans ses fureurs comme dans sa transparence sereine,dans ses arcanes, comme dans son impudeur,ouvertement résistante.Tant que l'individu sera atteint  dans sa revendication de totale liberté,la poésie veillera aux avant-postesou brandira ses... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,