lundi 2 juin 2014

EN TRENTE TROIS MORCEAUX ET AUTRES POEMES, SUIVI DE SOUS MA CASQUETTE AMARANTE...Extrait

Dans le tissu du poème doit se retrouver un nombre égal de tunnels dérobés, de chambres d'harmonie, en même temps que d'éléments futurs, de havres au soleil, de pistes captieuses et d'existants s'entr'appelant. Le poète est le passeur de tout cela qui forme un ordre. Et un ordre insurgé. ....    On ne peut pas commencer un poème sans une parcelle d'erreur sur soi et sur le monde, sans une paille d'innocence aux premiers mots. .   RENE CHAR   .   Photographie Nathalie Magrez    
Posté par emmila à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 2 juin 2014

ROUGE BAISER

                   Je pille ma mémoire, je vole des souvenirs enfouis, je ne choisis que les beaux . Retrouver l'enfance devant un piano en bois rose, une dinette de porcelaine, une mallette contenant un goûter préparé avec l'amour de ma mère. Revivre un instant le repas sur la nappe à carreaux, avec ma soeur et mon frère avant que notre père disparaisse, entendre  des airs sifflés par le perroquet familier, quel bonheur !!! C'est possible,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 2 juin 2014

FEMME PHENOMENALE

Les jolies femmes se demandent quel est mon secretje ne suis pas mignonne et n’ai pas une stature de mannequin,mais quand je commence à leur dire, elle pensent que je mens.Je dis,c’est dans la portée de mes bras, la largeur de mes hanches,la foulée de mon pas, la courbe de mes lèvres.Je suis une femme,phénoménalement.Une femme phénoménale,c’est moi.J’entre dans une pièce, l’air tout à fait détachéEt tous les gars se lèvent comme un seul homme outombent à genoux, puis s’agglutinent autour de moi,Comme autant de mouches à miel.Je... [Lire la suite]
lundi 2 juin 2014

MAYA ANGELOU...Extrait

Nous, étrangers du courage,Exilés du plaisir,Sommes recroquevillés dans nos coquilles de solitudeJusqu’à ce que l’amour quitte les hauteurs de son temple sacréEt se révèle à nousNous libère et fait entrer dans la vie.L’amour arriveEt dans son cortège viennent des extasesDe vieux souvenirs de plaisirD’anciennes histoires de souffrance.Pourtant, si nous sommes audacieux,L’amour fait tomber les chaînes de la peurDe nos âmes.Nous sommes sevrés de notre manque de hardiesseDans l’afflux lumineux de l’amourNous osons être bravesEt soudain... [Lire la suite]